Les TIC : Secteur d’avenir !

Publié dans Actualité

 

Les recrutements de cadres dans les TIC pour 2014 sont estimés à 35 000. Les besoins globaux seront beaucoup plus importants dans les années à venir : la France aura besoin de nombreux experts, notamment dans le Web où l’on estime une augmentation de 15 000 nouveaux emplois d’ici 2018 et dans le e-commerce (5 000 emplois). Au total, cela pourrait représenter entre 450.000 et 500.000 professionnels du numérique et de l'informatique d’ici 2016.

 

Des métiers transverses

Côté utilisateurs, pour exemple et sur la partie web seulement, la France comptait 43,2 millions d'internautes en 2013, 27 millions de mobinautes et 11,2 millions d’utilisateurs tablettes. Concernant le secteur des télécoms et des réseaux, il continue d’exploser avec la téléphonie mobile (déjà 24 millions de smartphones en France en 2012). Des besoins consommateurs finaux en perpétuelle évolution.

Et pour répondre à cette demande, les métiers des TIC sont transverses et concernent tous les secteurs d’activité. Et où trouve-t-on ces métiers ? Partout : bureaux d’études, services administratifs, usines, hôpitaux, commerces, entreprises de services, secteurs public ou privé...

 

L’emploi dans les TIC en quelques chiffres 

  • 36 872 cadres recrutés en 2012, 31 660 en 2013,
  • 42% de ces recrutements concernent les jeunes diplômés de moins d’un an, 32% ceux ayant entre 1 et 5 ans d’expérience, 14% pour ceux ayant entre 6 et 10 ans d’expérience
  • 84% des emplois concernent l’informatique, 9% le commercial, 7% la R&D
  • Plus de 50% des opportunités sont en Ile de France
  • 76 744 demandeurs d’emploi en informatique-télécoms, dont plus presque 21 000 en études et de le développement informatique, plus de 26 000 dans la réalisation de contenus multimédias et autant dans la maintenance informatique et bureautique. (selon Pôle emploi 2013)
  • Le service informatique représente de réelles dépenses chez les entreprises et plus de 350 000 emplois
  • ½ informaticiens travaillent pour des éditeurs de logiciels ou des sociétés de services
  • En 2014, 85% des diplômés étaient en poste l'année suivant l'obtention de leur diplôme
  • Et concernant les salaires : entre 100 000 et 160 000 euros, c’est ce que gagne un directeur des systèmes d’information, entre 75 000 et 120 000 euros pour un directeur technique,  entre 70 000 et 110 000 euros pour un directeur de projet,  entre 75 000 et 120 000 pour un directeur études et développement, 60 000 et 85 000 euros pour un architecte logiciel et architecte réseaux télécoms, 42 000 et 70 000 euros pour un chef de projet (MOA/AMOA/MOE), 40 000 et 65 000 euros pour un ingénieur développement (PHP, Java, J2EE, C++, .Net…) et administrateur système et réseau, 20 000 et 24 000 euros pour un technicien helpdesk, 18 000 et 22 000 euros pour un Hotliner.

 

Des métiers encore et toujours en mutation

De nouvelles compétences s’ajoutent à ces métiers dont les qualifications sont de plus en plus duales. Du conseil à la maintenance en passant par la conception, l’intégration, l’assistance ou l’infogérance,  les services informatiques sont présents à toutes les phases d’un projet y compris en amont et en aval. Les entreprises revoient et modifient les profils professionnels qu’elles recherchent.

Par conséquent, les spécialistes du secteur sont de plus en plus diplômés : 62% ont un bac+3, voire 42% un bac +5, des chiffres qui continuent d’augmenter.

De nouvelles spécialités émergent dans un grand nombre de domaines : cloud computing, big data, e-commerce, communications unifiées, systèmes embarqués, internet mobile, paiement sans contact, green IT, internet des objets connectés, smart grid, etc.

A court terme, l’Apec estime le recrutement de 35 000 cadres dans les TIC en 2014. Les besoins globaux seront beaucoup plus importants dans les années à venir : la France aura besoin de nombreux experts, notamment dans le Web où l’on estime une augmentation de 15 000 nouveaux emplois d’ici 2018 et dans le e-commerce (5 000 emplois). Au total, cela pourrait représenter entre 450.000 et 500.000 professionnels du numérique et de l'informatique d’ici 2016. Et les besoins des recruteurs, qu’il s’agisse d’entreprises « classiques » ou d’ESN, s’annoncent d’autant plus importants que les départs à la retraite seront nombreux et qu’on constate une pénurie de certains profils : concepteurs développeurs (Java, Dot Net, PHP, technologies mobiles), experts UNIX, SAN ou encore cadres dans la virtualisation et les télécoms.

 

iCONSULTANTS recrute des consultants à fort potentiel souhaitant participer à un projet d'entreprise, qui s’appuie sur la qualité et qui valorise ses clients et collaborateurs. Développeurs, architectes réseaux, ingénieurs système, vos profils nous intéressent. Rendez-vous sur http://iconsultants.fr/.

 

A l’origine des métiers du numérique

S’il est difficile de déterminer très précisément quand est apparu l’informatique, certains évènements ont marqué l’histoire des TIC et par conséquent les métiers de ce secteur. Quelques dates à retenir :
  • 1834 : Charles Babbage imagine la machine analytique, machine à calculer et ancêtre des ordinateurs.
  • 1938 : Le calcul numérique remplace le calcul analogique.  
  • 1949 : Aux Etats-Unis, John P. Eckert et John W. Mauchly, pionniers de l’informatique, mettent en place le premier ordinateur entièrement électronique et connu sous les noms de machine de Turing, Bombe ou encore E.N.I.A.C..
  • 1969 : Internet voit le jour avec le réseau Arpanet mis en place par la D.A.R.P.A. Ce système qui permet d’interconnecter des machines pour accélérer le transfert de connaissances est rapidement suivi par trois autres projets : Rand aux USA, NPL en Angleterre, Cyclades en France. Ces derniers sont les fondations de notre internet moderne.
  • 1981 : Les premiers ordinateurs personnels et portatifs (PC) apparaissent aux débuts des années 1980. Les ordinateurs étaient jusqu’alors employés dans les domaines scientifique ou militaire.
  • 1990 : Le Web, World Wild Web fait ses débuts. On assiste à une accélération des transformations des TIC.

B.H

 

McKinsey & Company (2011), Impact d'internet sur l’économie française ; comment internet transforme notre pays 

http://www.lefigaro.fr/emploi/2014/06/15/09005-20140615ARTFIG00205-les-technologies-de-l-information-un-passeport-pour-l-avenir.php

http://www.entreprises.gouv.fr/files/files/directions_services/politique-et-enjeux/innovation/tc2015/technologies-cles-2015-tic.pdf

http://munci.org/Non-pas-34-000-ni-57-000-mais-au-final-plus-de-76-000-demandeurs-d-emploi-en-France-dans-les-metiers-IT-Informatique-Telecoms

http://www.entreprises.gouv.fr/files/files/directions_services/politique-et-enjeux/innovation/tc2015/technologies-cles-2015-tic.pdf

http://jd.apec.fr/Emploi-stage/Marche-Emploi/Fiches-Apec/Fiches-secteurs/Les-activites-economiques/Travailler-dans-les-activites-informatiques/(linked)/41526

http://www.experts-recrutement.fr/communautes-cadres/technologies-de-l-information/Pages/actualite-techologies-information-sept-2011.aspx

http://www.onisep.fr/Decouvrir-les-metiers/Des-metiers-par-secteur/Informatique-internet-et-telecoms-des-debouches-pour-les-debutants

http://www.zdnet.fr/actualites/chiffres-cles-emploi-et-salaires-des-jeunes-diplomes-de-l-it-39790311.htm