Le système d’information ou la valeur ajoutée de nos entités

Publié dans Actualité

L’éditeur français Pom Monitoring, qui a développé une solution de supervision et de monitoring pour piloter le système d’information, a engrangé une levée de fonds de 1.5 millions d’euros auprès du fond d’investissement Newfund. Quelle est cette gestion de l’information qui a pris une telle valeur monétaire et permet de faire vivre des structures entières ?

Un système d’information (SI) est un ensemble de ressources (matériels, logiciels, personnel, données et procédures) qui permet de collecter, regrouper, classifier, traiter et diffuser de l’information dans un environnement donné.

En ce qui concerne le recueil de l’information, il peut provenir de sources externes (les partenaires) ce qui implique d’être à l’écoute pour anticiper les changements et adapter son fonctionnement. Cela peut également venir de sources internes, avec les flux générés par les acteurs du système (approvisionnements, production, gestion des salariés, comptabilité, vente…), les flux formalisés par des procédures et les flux informels tels que le climat social ou le savoir-faire.

Pour recueillir de l’information, il faut tout d’abord alimenter le SI. La saisie de l’information nécessite souvent l’intervention humaine et est donc onéreuse. Cela nécessite ainsi des efforts pour automatiser le recueil d’information mais c’est une action vitale pour l’entreprise.

Pour être exploitable, l’information subit des traitements tels que le tri des commandes par date et clients, le calcul du montant à payer, le classement, le résumé… Ces traitements sont majoritairement automatiques.

La mémorisation de l’information assure la pérennité puisqu’elle garantit un stockage durable et fiable. Les supports privilégiés sont dématérialisés bien que le papier reste très utilisé en entreprise.

L’information est ensuite diffusée par orale, support papier (courrier, note interne…) ou numérique de plus en plus grâce à sa vitesse optimale, une large diffusion et le Web.

 

Très concrètement, le périmètre du terme Système d’information peut être très différent d’une organisation à une autre et peut recouvrir selon les cas tout ou partie des éléments suivants :

  • Bases de données de l’entreprise
  • Progiciel de gestion intégré (ERP)
  • Outil de gestion de la relation client (Customer Relationship Management)
  • Outil de gestion de la chaîne logistique (SCM – Supply Chain Management)
  • Applications métiers
  • Infrastructure réseau
  • Serveurs de données et systèmes de stockage
  • Serveurs d’applications
  • Dispositifs de sécurité

 

Aujourd’hui, la gestion du système d’information doit aussi prendre en compte le Big Data. Aux données opérationnelles des entreprises, le plus souvent structurées et stockées dans des bases de données, viennent se superposer une quantité de données non structurées dont l’exploitation est de plus en plus complexe. Les volumes du Big Data rendent la gestion des données difficile face à la masse colossale d’informations, les entreprises ont du mal à s’organiser. Une parfaite compréhension de l’univers des données, des règles de conservation des archives et des exigences légales et réglementaires qui en découlent est nécessaire.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_d'information

http://www.commentcamarche.net/contents/1083-systeme-d-information

http://www.itespresso.fr/systeme-information-pom-monitoring-empoche-15-million-euros-86984.html

http://www.globalsecuritymag.fr/Frederic-Saulet-LogPointBig-data,20150220,50983.html

http://www.memoireonline.com/12/07/784/m_systeme-d-information-gestion-de-l-information11.html

http://www.guillaumeriviere.name/estia/si/pub/SI_COURS-01_2012_Introduction.pdf